Thumb ag cebtpi 190125

Notre Assemblée générale annuelle aux Sablettes

Comme chaque année, la CEBTPI a tenu son assemblée générale ordinaire, le dernier vendredi de janvier, sous la présidence de Gérard LÉGALLE. Cette année, votes des statuts et du règlement intérieur révisés étaient au menu, l’assemblée générale étant précédée d’une assemblée générale extraordinaire. Ainsi, près d’une centaine de nos membres ont répondu présent à cette journée de manifestation de la compagnie.
Ce fût aussi l’opportunité pour Constant VIANO, Président de l’UCECAAP, honorant la compagnie de sa présence, de rappeler le rôle et les actions de l’UCECAAP et de féliciter le nouveau président de la CEBTPI, Michel Théo FEÏN, élu ce jour. Andrée MINGUET, Bâtonnier honoraire, nous avait fait l’amitié de sa présence.
Organisée en alternance à proximité de Marseille, d’Aix-en-Provence et de Toulon, le site des Sablettes (La Seyne-sur-Mer) avait été retenu pour 2019. Un choix du site pertinent, pour des experts en construction : après une matinée de présentation des actions et perspectives de la compagnie, il a donné matière à un rappel historique et à une visite guidée du « hameau des Sablettes » par Marie RUBINSTEIN, réalisatrice d’un film sur l’œuvre de l’Architecte Fernand POUILLON, qui a construit ce hameau dans les années 50.
Beau site, belle météo … la journée s’est déroulée en toute confraternité et convivialité. Un grand merci à tous les organisateurs et participants.

Chères Consoeurs, Chers Confrères,

Nouveau Président, nouvelle démarche ? Je ne le crois pas.
A ma connaissance, mes prédécesseurs ont toujours mis un pas devant l’autre. Je les remercie pour leur savoir-faire, leur savoir-être et pour les actions qu’ils ont menées. Je le fais en la personne du dernier Président en date, Gérard LĒGALLE.
Nouveau Président, nouveaux chantiers ? Certes oui, pour la bonne raison que le Monde est en mouvement et nous aussi. Le Monde de la technique et le Monde judiciaire, à la croisée desquels nous évoluons, sont en mutation permanente, avec une recherche d’efficience accrue, et maintenant une recherche de sobriété dans les actions et les coûts.
J’avais le souhait, en 2018, de travailler dans notre Compagnie sur un thème qui mêle savoir-faire et savoir-être, un thème qui potentiellement peut améliorer nos pratiques, quelles que soient nos spécialités respectives : la méthodologie de l’Expert.
Lorsque nous agissons comme Expert, aussi bien dans nos actions en présence des Parties et des Conseils, lorsque nous réfléchissons à la suite de nos opérations, lorsque nous rédigeons une note, un rapport, nous demandons-nous quel panel de méthodes est à notre disposition, et quelles seraient les plus judicieuses ?
Avons-nous cette boîte à outils à disposition ? Pour ce qui me concerne, je n’en suis pas sûr.
Certains penseront ou diront que leur expérience leur dicte la ou les méthodes les plus appropriées … Soit, mais est-ce bien certain ? quid de la parenté entre intuition et esprit scientifique ?
Je crois que chacun de nous doit quotidiennement se remettre en question afin d’être toujours efficient.
J’avais fait ce vœu de recherche sur la méthodologie, avec quelques autres d’ailleurs, et puis les effondrements d’immeubles de la Rue d’Aubagne sont arrivés en novembre 2018.
Ces évènements dramatiques qui nous concernent indirectement ne peuvent rester sans suite dans nos activités.
Loin de changer mes intentions, ce drame les renforce, et je vous propose de travailler ensemble sur les méthodologies à la disposition de l’expert, un focus sera fait in fine sur la méthodologie de l’expertise d’urgence.
Ce travail nécessite une méthode préalable : nous allons travailler progressivement sans chercher à embrasser tout le sujet immédiatement. Ce travail débutera dans notre Conseil d’administration, nécessairement restreint, puis sera élargi progressivement à l’ensemble des adhérents de la CEBTPI, toutes spécialités confondues.
Il est important que chacun, quel que soit son domaine de compétence, ait accès à ces recherches, à ces connaissances et à ces échanges, car une méthode usitée dans une spécialité pourra connaître un développement utile dans une autre. Nous pourrions ainsi construire une « boîte à outils » à la disposition de tous.
Notre objectif sera de pratiquer l’auto-formation, mais parfois des enseignements pourront parvenir de l’extérieur. Vous serez informés des suites et de l’avancement de ce programme par des mails et principalement par le site de la Compagnie.
Pour finir sur ce sujet, j’ajouterai que ce travail ne sera réellement valable que s’il constitue une contribution à une œuvre plus large qui pourrait être portée par notre Union, l’UCECAAP.
Tout étant annoncé sur ce sujet, il me reste à confirmer que nous pourrons travailler avec les Consœurs et Confrères non membres du Conseil d’administration qui souhaitent participer aux commissions en acteurs, voire aux Conseils d’administration en observateurs.
Il me reste enfin à vous souhaiter une année 2019 fructueuse selon vos attentes raisonnables.

Théo FEÏN, Président

« Il n’est rien sans effort » (Tada gan Iarracht, proverbe gaëllique).